Emplois dans le CHR : où sont passés les candidats ?

A l’heure où les candidats à la Présidence de la République font des propositions pour résoudre ce fléau qu’est le chômage, le Groupement National des Indépendants Hôtellerie-Restauration Grand Ouest est inquiet de voir les offres d’emploi de restaurateurs rester sans candidats....

Nantes, le 18 avril 2017

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Emplois dans la restauration : où sont les candidats ? 

 

A l’heure où les candidats à la Présidence de la République font des propositions pour résoudre ce fléau qu’est le chômage, le Groupement National des Indépendants Hôtellerie-Restauration Grand Ouest est inquiet  de voir les offres d’emploi de restaurateurs rester sans candidats....

 

Ces dernières semaines, le GNI Grand Ouest reçoit de nombreux témoignages de ses adhérents relatant une pénurie de personnel, et ce à tous les postes, cuisine comme service, alors même que les recrutements pour la saison estivale n’ont pas débuté.

 

Si le secteur de l’Hôtellerie Restauration est habituellement en tension, il semble que la situation actuelle relève de l’inédit, y compris pour des offres d’emploi offrant des conditions de rémunération et d’organisation très favorables pour nos métiers. Cette pénurie de personnel engendre une désorganisation des services et le recours à une main d’œuvre moins qualifiée pour un secteur pourtant prompt à former ses salariés ou futurs salariés, notamment via l’apprentissage ou les Contrats de Qualification Professionnelle (CQP).

 

Il s’agit d’un non-sens compte tenu de la conjoncture qui pourrait même impacter l’économie du secteur en obligeant à terme les professionnels à réduire leurs effectifs en adaptant leur activité au personnel disponible. In fine, c’est la qualité même de notre offre de service touristique qui est en jeu, quand malgré tout notre pays nourrit l’ambition de passer la barre des 100 millions de touristes dans les années à venir.

 

Si le GNI Grand Ouest continue de se mobiliser pour la formation, l’emploi et l’attractivité de notre secteur, Catherine Quérard, Présidente du GNI Grand Ouest, alerte l’ensemble des partenaires privés comme publics et interpelle les candidats à la Présidence de la République ainsi que les futurs parlementaires :

« Cet état de fait résulte d’une paupérisation des salaires nets engendrée par un niveau excessif de charges sociales, tant salariales que patronales, pour des entreprises non délocalisables et surtout à forte intensité de main d'œuvre dès lors qu'elles souhaitent faire de la qualité. N'oublions pas non plus la fiscalité nationale et locale toujours plus forte. Il est temps que les pouvoirs publics prennent l’entière mesure du problème et nous permettent de jouer pleinement notre rôle dans le retour à l’emploi, par une pleine activité de nos commerces et à des niveaux de salaires attractifs.» 

GNI Grand Ouest: 4, rue Jemmapes - 44000 Nantes - 02.40.29.25.64
Conception et developpement du site : Web Expert Office - Nantes - 2015