Le GNI Salue une prise de conscience de l'Etat

Le projet de loi relatif à la fraude fiscale s’attaque aux abus de l’économie dite collaborative

Le gouvernement a présenté son projet de loi pour lutter contre le fléau de la fraude fiscale. A cette occasion, le ministre des Comptes publics a insisté sur la volonté forte de l’Etat de distinguer les gens de bonne foi des véritables fraudeurs.
Ce projet précise aussi les modalités de la future transmission par les plateformes numériques d’intermédiation du type Airbnb à l’administration fiscale des revenus générés pour leurs utilisateurs.

Le GNI salue ce projet de loi. « Si l’Etat est aujourd’hui aussi menaçant à l’endroit des fraudeurs c’est qu’il sait parfaitement que la fraude existe et qu’il a même identifié ses auteurs », explique Didier Chenet Président du GNI.

« Le gouvernement a pris la mesure de la fraude fiscale à laquelle se livrent nombre d’hôtes sous couvert notamment de l’anonymat qu’autorisent les plateformes numériques. Il a décidé d’y mettre un terme et de sanctionner lourdement les fraudeurs car à l’examen du texte, je constate que l’arsenal de mesures proposées est clairement dirigé contre ceux qui se revendiquaient il y a encore peu de l’économie soit disant collaborative. 

Pour eux, le bon temps où la fraude était possible et facile avec des appartements non enregistrés et des revenus dissimulés est révolu. Notre mobilisation a payé. »


GNI de l’Hôtellerie et de la Restauration
Le GNI est la seule Organisation Professionnelle indépendante au service des hôtels, cafés, restaurants, traiteurs organisateurs de réception et établissements de nuit indépendants et patrimoniaux. Didier Chenet est président du SYNHORCAT et du GNI, Pascal Droux, président de la FAGIHT est président délégué du GNI, Philippe Quintana, président du CT-CHRD est également président délégué du GNI.

Contact presse
GNI - Groupement National des Indépendants
Franck TROUET f.trouet@gni-hcr.fr – 06 73 86 66 65

GNI Grand Ouest: 10 Rond-Point de la Corbinerie - 44400 Rezé