L'Aide Individuelle à la Formation (AIF)

Le financement d’une formation professionnelle nécessaire à la reprise d'un emploi ou à la création d'une entreprise peut faire appel à un dispositif mobilisable lorsque les autres dispositifs collectifs ou individuels ne peuvent répondre au besoin. Pôle emploi peut attribuer une aide individuelle à la formation (AIF) pour contribuer au financement des frais pédagogiques dans les situations spécifiques décrites ci-dessous.

 

La formation doit constituer une étape déterminante avant la reprise d'emploi et sa pertinence être validée par le conseiller Pôle emploi. La demande d'aide doit être déposée au plus tard quinze jours calendaires avant le début de la formation.

 

VOUS POUVEZ BÉNÉFICIER DE CETTE AIDE

  • si vous êtes en suivi à Pôle emploi, ou en accompagnement CRP/CTP ou CSP;
  • si vous êtes demandeur d'emploi et que votre démarche de formation est cohérente avec un objectif réaliste de reprise d'emploi ou d'activité.
 

LES FORMATIONS CONCERNÉES

1. Dans le cadre des dispositifs CRP/CTP et CSP (convention de reclassement personnalisé/contrat de transition professionnelle/contrat de sécurisation professionnelle), les formations cofinancées avec des OPCA (organisme paritaire collecteur agréé) ou, dans le cadre d'un autre dispositif pour lequel le financement de la formation a déjà été obtenu, notamment en tant que salarié. L'aide couvre les frais de formation dont le montant est supérieur à la prise en charge du premier financeur. Elle peut aussi couvrir les frais pour les périodes de formation se prolongeant au-delà de la prise en charge du premier financeur de la formation (OPCA ou autre financeur).

2. Les formations du secteur sanitaire et social dont l'accès résulte de la réussite à un concours, lorsqu’un accord est pris au niveau régional entre le conseil régional et Pôle emploi. A condition d'être inscrit à la recherche d'un CDI à temps plein - ou à temps partiel - depuis au moins six mois-ou de sortir d'un contrat aidé ; et à condition, si la formation est de niveau Bac+2 et plus, de justifier d'au moins deux années d'activité professionnelle à temps plein.

3. Les stages préparatoires à l'installation des futurs artisans, quand aucune aide régionale équivalente n'existe déjà. A condition d'être inscrit à la recherche d'un CDI à temps plein - ou à temps partiel - depuis au moins six mois-ou de sortir d'un contrat aidé.

4. Des formations non couvertes par les achats de formation de  Pôle emploi ou du Conseil Régional  à condition que la démarche soit cohérente avec votre Projet Personnalisé d'Accès à l'Emploi (PPAE).

5. Les formations post jury validation des acquis de l'expérience (VAE) lorsque la certification  visée n'a été que partiellement validée. La formation doit se dérouler dans le délai imparti des cinq années maximum à compter de la date de notification du jury.

6. Les formations inscrites au PPAE qu'aucune autre modalité de financement ne permet de satisfaire (AFC, AFPR, POE individuelle, autres cas d'AIF). Il s'agit d'une appréciation au cas par cas des projets de formation individuels.

 

 

LE MONTANT DE L'AIDE

Il est déterminé au cas par cas.

L'aide est versée directement à l'organisme de formation.

 

AIDE À LA MOBILITÉ

Dans certains cas, une aide à la mobilité prenant en charge vos frais de déplacement, de repas et/ou d’hébergement peut vous être attribuée pendant la formation sauf si l'action réalisée est un bilan de compétences.

 

RÉMUNÉRATION

Si vous n’êtes pas indemnisé en allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE), allocation spécifique de reclassement (ASR) (en convention de reclassement personnalisé) ou allocation de transition professionnelle (ATP) (en contrat de transition professionnelle) ou allocation de sécurisation professionnelle (ASP) (en contrat de sécurisation professionnelle), vous pouvez bénéficier d’une rémunération de formation Pôle emploi (RFPE) sauf si l'action réalisée est un bilan de compétences.

 

sources : pole emploi


 

Réunion d'information sur les licences

Venez nombreux à la prochaine réunion d'information sur les licences !!

 

Inscrivez-vous ICI !

 


 

Réunions d'information surle parcours créateur

Vous souhaitez participer aux réunions d'indormation, voici le calendrier des prochains rendez-vous.


 

Formations obligatoires : Permis d'Exploitation et Hygiène

Les demandeurs d'emploi peuvent faire financer leurs formations : consulter toutes les formations sur http://www.orientation-paysdelaloire.fr/donnees/recherche-formation/rechercher?rechGuidee=0&cer3Code=&quoi=&qui=GNI+Grand+Ouest&libelleOu=&ou=&rayon=&domaine=0&ssDomaine=0&niveau=&diplome=&btnValider=afficherResForm

 

Orientation Pays de la Loire

 


 

En avant Marges ! Etre au top pour gérer ses matières premières !

Objectif 

Maîtriser ses coûts de revient
Sensibiliser à la gestion des stocks 
Savoir mettre en avant les produits les plus rentables
S’assurer du bon niveau de marge dans le temps

Programme 

1) CONNAITRE SES COUTS DE REVIENT 

Élaborer ses Fiches Techniques :
- Valoriser une fiche technique et calculer le cout d’un plat, d’un menu
- Savoir calculer les indicateurs de gestion (coefficient, ratio matières premières, taux de marge 




Les restaurateurs devront bientôt afficher le résultat de leur contrôle sanitaire

A améliorer, acceptable ou bon : les différents acteurs de la chaîne alimentaire, notamment les restaurants, cantines et abattoirs, devront prochainement rendre public le niveau sanitaire de leur établissement.

A lire

MAJ le 27/09/2016

 


 

Conditions exceptionnelles : formez vos salariés en 2016 !

Le Fafih met en place des conditions financières très avantageuses pour les entreprises de moins de 11 salariés jusqu'au 31 décembre 2016. C’est le moment d’envoyer vos salariés en formation !

en savoir

Engagé dans la promotion et la valorisation de l’Hôtellerie, de la Restauration et des Loisirs, le Fafih met au cœur de son action la formation de vos salariés. Pour accompagner le développement de leurs compétences, nous sommes particulièrement attentifs à ce que chaque action soit en parfaite adéquation avec les besoins de votre entreprise.

Le versement de vos cotisations formation au Fafih vous permet aujourd’hui d’accéder à de multiples dispositifs à des conditions exceptionnelles :

  • Actions collectives et Actions TPE : le Fafih vous propose des stages de courte durée sur toute l’année et réparties sur l’ensemble du territoire avec une prise en charge financière intégrale des coûts pédagogiques et des salaires (13€/h), en plus de votre plan de formation. Trouvez un stage près de chez vous sur www.fafih.com,
  • Plan de formation : le Fafih prend en charge vos actions de formation jusqu’à 4 000 € et un forfait « salaires et charges » de 13€/h,
  • Compte Personnel de Formation (CPF) : le Fafih finance la formation de vos salariés indépendamment de l’alimentation de leur Compte Personnel de Formation,
  • Saisonniers : le Fafih finance intégralement la formation de vos saisonniers : coûts pédagogiques et salaires (13€/h),
  • Contrat de professionnalisation : vous bénéficiez d’une aide exceptionnelle de 1 500 € pour toute embauche réalisée en 2016,

C’est le moment d’envoyer vos salariés en formation !
Prenez contact avec votre Conseiller formation régional

 

 

Obligations de l'employeur en matière de formation professionnelle

 

En matière de formation professionnelle, l'employeur a plusieurs obligations à l'égard des salariés qu'il emploie : participation au financement, adaptation du salarié à l'évolution de son emploi, entretien professionnel bisannuel, plan de formation soumis aux représentants du personnel, etc.

 

MAJ : 30 août 2016


 

C'est quoi cette chose ?


Le permis de former #‎permisdeformer

Il s'agit d'une formation obligatoire spécifique à la branche HCR (hôtels, cafés, restaurants) et harmonisée sur tout le territoire. Prochaine date : les 20 et 21 juin !!
En mettant en place ce dispositif unique, la branche montre son attachement à la pédagogie de l’alternance : elle souhaite offrir aux professionnels de demain une formation de qualité afin de transmettre ses savoir-faire.


 

FAFIH13 portraits régionaux pour mieux connaître le Tourisme en France

Véritable outil d’aide à la décision, les portraits régionaux du Fafih fournissent des éléments chiffrés et des analyses en matière de relation emploi/formation au niveau régional et infrarégional. Ils présentent un focus par région et activité de la répartition des 740 000 salariés et 211 400 établissements du secteur. Lire la suite

  

Nouvelle Aide à l'Embauche pour les PME, applicable pour les 39h !

Depuis le 18 janvier et jusqu’au 31 décembre 2016, les embauches réalisées par les entreprises de moins de 250 salariés bénéficient d’une prime trimestrielle de 500 € durant les 2 premières années du contrat, soit 4 000 € au total. lire la suite

mise à jour le 8 mars 2016

 


Projet de loi El Khomri

L’avant-projet de loi de la ministre du Travail Myriam El Khomri a été transmis vendredi 12 février 2016 au Conseil d’État. Le Conseil d’Etat doit remettre son avis le 4 mars 2016. Ce projet de loi entend donner une place plus importante à la négociation collective dans les relations contractuelles. lire la suite : http://www.synhorcat.com/social/actualites/article/projet-de-loi-el-khomri

 


 

Focus sur le recours à l'apprentissage en hôtellerie restauration

 

Le FAFIH, l’Opca du tourisme, de l’hôtellerie, de la restauration a demandé à l'Institut CSA d'établir un état des lieux des chefs d'entreprises du secteur face à l'apprentissage.
Les résultats de l’enquête effectuée en octobre dernier auprès de 401 chefs d'entreprises de l'hôtellerie et de la restauration disposant d'au moins 1 salarié, viennent d’être dévoilés. Il en ressort que près de la moitié des entreprises du secteur ont recours à l'apprentissage mais la pratique touche davantage la restauration et les plus grandes entreprises.
Dans 76% des cas, le retour d'expérience est positif. Les principales motivations des chefs d'entreprise à prendre des apprentis sont la transmission et l'insertion professionnelle, bien avant les raisons financières…
Pour les entreprises qui ne font pas appel à l'apprentissage, les freins sont principalement les contraintes règlementaires et administratives. 28% avouent que leur situation financière ne leur permet pas. Pour cette année, seulement une entreprise sur trois a l'intention de recourir à l'apprentissage au cours des 12 mois à venir.
Une très large majorité de dirigeants pense qu'il est important de développer l'apprentissage. 64% estiment que c'est une forme très efficace d'accès à l'emploi, mais 63% regrettent que la réalité du monde du travail ne soit pas assez connue des jeunes qui démarrent leur contrat d'apprentissage.
55% sont toutefois convaincus qu'un apprenti pourra évoluer et devenir à son tour chef d'entreprise. D'un point de vue plus général, 84% estiment qu'il faut encore améliorer l'image de l'apprentissage en France, 78% qu'il faut l'ouvrir à tous les métiers (y compris les débits de boissons) et 63% que l'accès au transport et au logement pour les jeunes en contrats d'apprentissage doit être favorisé.

Source : le chef.com


 

législation sur l’alcool et le permis d’exploitation

Nouvelles dispositions entrées en vigueur le 1er janvier 2016

Dans une ordonnance du 17 décembre 2015, l'État a décidé de simplifier la réglementation des débits de boissons à partir du 1er janvier 2016.

A propos de la fusion des licences à consommer sur place de 2e et 3e catégories. Cela concerne-t-il les débits de boissons temporaires ?

La réponse est oui et de manière unilatérale, la fusion est effective et ne bénéficiera (pour le moment) d’aucunes exceptions.

 L'article 12 fusionne les licences de 2e et 3e catégories. Il ne reste donc plus que les licences de 3e catégorie (dite licence restreinte) et de 4e catégorie (dite grande licence ou licence de plein exercice, car elle permet de vendre toutes les boissons autorisées). Au 1er janvier 2016, les titulaires d'une licence de 2e catégorie deviennent, à compter de cette date, titulaires de plein droit d'une licence de 3e catégorie.

Ils seront donc autorisés à vendre les boissons de la catégorie supérieure. Ainsi même les débits de boissons temporaires (une buvette de stade par exemple) qui souhaitent une licence, bénéficieront donc d’une licence 3 et pourront vendre des boissons alcooliques jusqu’à 18°.  


 

Nouvelles formations

Création de pages Facebook, savoir comment réagir sur le web ou comprendre l'importance de l'e-réputation, ...

Venez découvrir nos nouvelles formations ici

 


 

Garantie jeunes : extension à 19 nouveaux départements

Le dispositif intitulé « garantie jeunes » qui s'adresse aux 18-25 ans (en règle générale) en situation de précarité, sans emploi et sans formation a été étendu à 19 nouveaux départements (61 missions locales). C'est ce qu'a annoncé le ministère du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social le 8 février 2016. Lire la suite

 

 


Dernière Minute !!!

 

 

Permis d'exploitation : dernière ligne droite pour vous inscrire sur la session des 8, 9 et 10 février 2016 !
Télécharger le formulaire d'inscription

mise a jour : 04/02/2016

 

 


ATTENTION

Formation : NOUVELLE TARIFICATION EN VIGUEUR !

Les pris de la formation baissent !

Nous venons de changer les tarifs "Permis d'exploitation 2.5 jours" et le "pack permis + Hygiène 14h".

Le Permis d'exploitation passe de 570€ HT à 480 € HT et le pack, de 830 € HT à 750 € HT.

Renseignements : 02.40.48.49.05

 

 


Depuis le 18 janvier et jusqu’au 31 décembre 2016, les embauches réalisées par les entreprises de moins de 250 salariés bénéficient d’une prime trimestrielle de 500 € durant les 2 premières années du contrat, soit 4 000 € au total.

En savoir plus

 


 

GNI Grand Ouest: 4, rue Jemmapes - 44000 Nantes - 02.40.29.25.64
Conception et developpement du site : Web Expert Office - Nantes - 2015